Actualité

Vue 110 fois
06 septembre 2019

Le CIP et ses missions : Réunion à Visa pour l'Image.

Suite à une initiative de la Commission Photojournaliste de l’UPP, M. Donnedieu de Vabres, ancien Ministre et Président de l’Association « Visa pour l’Image » a pu exposer sa vision et ses projets de développement concernant le Centre International du Photojournalisme (CIP) aux représentants de l’UPP Patrick Roche, Gilles Codina, et Eric Lefeuvre et aux représentants de la SAIF, Pierre Ciot et Olivier Brillanceau (Président et Directeur Général). Etait également présente, Mme Annie Boulat, membre du comité de pilotage du CIP, Fondatrice et Directrice de l’Agence Cosmos ainsi que Jean-François Camp, Vice-Président du CIP, membre du comité de pilotage, et PDG du Labo Central Dupon Images. Ce rendez-vous s'est déroulé à l'Hôtel de Ville de Perpignan vendredi 6 septembre dernier.

Renaud Donnedieu de Vabres a mis l’accent sur l’internationalisation du CIP. Il souhaite l'ouvrir aux photojournalistes du monde entier, il a aussi le désir de pouvoir s’appuyer sur les ressources des services d’Archives Départementales voire Nationales.

Par ailleurs, et selon lui, les photos exposées à Visa doivent avoir une vie numérique après le Festival. Les budgets étant restreints, de nouvelles sources de financement restent à trouver, probablement en élargissant les partenariats au-delà des partenariats locaux.

Ensuite chacun a pu s’exprimer et expliquer ce qu'il attendait et comment il pouvait contribuer à alimenter et à communiquer sur ce nouvel outil.

Pierre Ciot et Olivier Brillanceau (Président et Directeur Général de la SAIF) ont soulevé la problématique de la gestion des droits d auteurs concernant ces dépôts d’oeuvres. Problématique qui n’est pas à l’ordre du jour puisque le CIP ne souhaite pas diffuser ou exploiter commercialement les images collectées et versées par les Photojournalistes. En cas d’évolution, la SAIF et l’UPP se sont proposées pour être force d’aide et de conseil quant à l’élaboration d’une plate-forme de gestion.

 

A propos du Centre International de Photojournalisme

Créé il y a quatre ans à l’initiative de Jean-Francois CAMP, le CIP est né de la volonté de consolider et de pérenniser le Festival et, entre autres, le travail de ceux qui ont été présentés au cours des 31 éditions de VISA que ce soit le travail des photojournalistes français et étrangers.

Il a vocation d’initier et de soutenir des projets destinés à valoriser le travail des photojournalistes grâce à des éditions, expositions, supports multimédia, ainsi que des rencontres entre professionnels et chercheurs mais aussi des rencontres intergénérationnelles avec des élèves des écoles, le centre  élabore et met en œuvre des programmes d’éducation.

Sa vocation est aussi de défendre, de développer les métiers du photojournalisme, indispensables à la préservation de notre mémoire collective, à l’écriture de notre histoire et à la défense de la liberté d‘expression dans le monde.

Il est chargé d’héberger, conserver et tenir à disposition des chercheurs les œuvres de photojournalistes avec un espace de stockage de fonds photographiques adapté à la conservation d’archives photographiques physiques et de devenir un fonds documentaire unique sur le photojournalisme et son histoire, grâce à une base de données accessible à l’international. 

A tout moment, les photojournalistes et, par conséquent, certains de nos adhérents UPP, plus particulièrement les membres de la CPJ, et je pense a notre ami Thomas Haley ( ancien de Sipa Press  et first prize portrait category au World Press Awards en 1984 ) peuvent soumettre leurs dossiers  avec une sélection d’images ( entre 50 et 100 ) qui fait état de leur carrière ou alors un portfolio plus ciblé  sur un reportage ou un sujet au long cours.

Une visualisation de leur travail sera étudiée par le Comité de Pilotage du centre composé de bénévoles, et regroupant  des professionnels de l’image, comme  Frédérique Gaillard , docteure en esthétique, sciences et technologies des arts de l'université Paris VIII & chercheuse associée au LERASS, chargée d'enseignement & formatrice. Responsable de la photothèque du Muséum de Toulouse, elle travaille sur la gestion de bases de données (Collections photos, métadonnées, numérisation…), sur les représentations archétypales, le photojournalisme, les médias & la communication visuelle (thèse sur le World Press Photo), Daniel Barroy , ex-chef de la mission de la photographie au Ministère de la Culture et de la Communication, Maitre de conférence à Science-Po, Annie Boulat, membre du comité de pilotage du CIP fondatrice et Directrice de l’Agence Cosmos et Jean-François Camp, Vice-Président du CIP, ainsi que d’autres membres.

Pour résumer, le CIP doit devenir le disque dur, la « sauvegarde », la Mémoire du travail des Photojournalistes et du Photojournalisme.

Il doit être le lien, la référence en matière de Photojournalisme.

Pour ne citer que quelques noms de nos confrères qui ont décidés de faire confiance au CIP en déposant une partie de leur travail :

JANE EVELYN ATWWOD 
ÉRIC BOUVET
VERONIQUE DE VIGUERIE
RAPHAEL GAILLARDE
STANLEY GREENE
ALAIN KELER
GERGES MERILLON
YAN MORVAN
JOEL ROBINE
TOM STODART
Etc… liste non exhaustive évidemment

Tous les membres de la Commission Photojournalistes sont invités à aller sur le site du CIP et la CPJ  vous encourage à déposer vos images auprès du CIP.

 

 http://photo-journalisme.org/fr/centre-international-photojournalisme-home/

 

Centre International du Photojournalisme

24 rue François Rabelais - 66600 Perpignan, FRANCE

Tél.: +33 (0)4 68 62 38 00

 

Eri© Lefeuvre, membre du Bureau et Administrateur de l’UPP, Secrétaire à Charge des Photojounalistes à la CPJ

Photo © Patrick Roche / UPP

 


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.