Actualités

Crédit: Renaud Wailliez
Partager sur :

Parlement de la photographie

10 juin 2024 Action UPP en cours
Vue 183 fois

Les 5 et 6 juin derniers s'est tenue la 5ème édition du Parlement de la Photographie, au Palais de Tokyo à Paris. Cette instance réunie sous l'égide du ministère de la Culture est voulue comme "un lieu d'échange et de dialogue entre les acteurs du monde de la photographie issus du secteur patrimonial, de la création et du photojournalisme".

 

Pour cette séance de 2 jours, le ministère a choisi d'aborder les thèmes de l'inclusion, de l'IA, de la commande publique et des donations des fonds photographiques de presse. Certains autres, essentiels à nos yeux, n'ont pas été évoqués : la preuve de l'originalité de l'oeuvre, le revenu de remplacement, le double statut, l'année blanche de retraite... 

 

Pour autant, l'UPP était au coeur des débats. Sa Directrice des affaires publiques et juridiques, Stéphanie de Roquefeuil, a porté la voix des photographes au cours d'une table ronde portant sur la création d'une Maison de la photographie, instance ayant vocation à assurer, sous l'autorité du ministre chargé de la Culture, l'unité de conception et de mise en œuvre de la politique de l'État dans le domaine de la photographie. Réglementation, soutien et aides, promotion de la photographie, mais aussi protection et diffusion du patrimoine photographique, la Maison de la photographie est voulue par l'écossytème. c'est ce qu'ont dévoilé les travaux des Etats généraux de la photo, menés par les filles de la photo, l'ADAGP, les agents associés, France Phtobook, le réseau Diagonal, la SAIF et l'UPP.

 

Une discussion sur l'IA a été menée sous l'égide d'Alexandra Bensamoun, et un compte rendu des travaux menés par le bureau de la photographie en concertation avec les acteurs du système, dont l'UPP sur les sujets liés au droit d'auteur dans l'environnement numérique a été effectué.

 

Cette réunion était une nouvelle opportunité d'échanger sur des sujets d'importance, mais aussi de rencontrer d'autres acteurs de la photographie pour avancer ensemble. La communication sur le Parlement a noté que le secteur, longtemps considéré comme atomisé, se fédère progressivement pour défendre ses droits, améliorer ses conditions d'exercice, participer aux grands enjeux sociétaux et oeuvrer à un partage plus juste de la vleur de l'image photographique. L'UPP s'inscrit dans cette volonté d'avancer ensemble pour faire entendre la voix des photographes dans les débats actuels.

 

 

SdR




Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une actualité