Actualités

Partager sur :
01 décembre 2020
Adhérents

Reconfinement - Les témoignages de nos adhérents - Michel Blossier

Vue 168 fois

L'UPP donne la parole à ses adhérents et leur propose de répondre à quelques questions, d'accompagner leurs témoignages de quelques images qui présentent leur travail et de créer ainsi leurs chroniques du reconfinement.

Aujourd'hui Michel Blossier  :

Je suis photographe et vidéaste, principalement spécialisé dans l'industrie, les transports et le bâtiment. Je travaille de façon régulière avec cinq gros clients, ainsi qu'avec de nombreux autres, de temps à autres mais avec un volant d'affaires en progression. Je développe également quelques projets personnels, notamment autour de l'architecture ou de la mémoire familiale. 

Comment organises-tu ton activité en cette période si particulière ? Nouvelles perspectives ou au contraire ralentissement ?

Après une semaine de sidération lors du premier confinement, j'ai eu la chance d'être appelé par l'un de mes clients qui fabriquait du gel hydroalcoolique pour faire un reportage. Cela m'a permis de reprendre contact avec la réalité très vite. Du coup, j'ai proposé à mes autres clients de revenir dans l'action, et de documenter cette période sur chacune de leurs spécificités. Ainsi, j'ai effectué de nombreux reportages sur la reprise des chantiers de construction en région parisienne, ou bien sur de sporadiques réouvertures de lignes aériennes. Répondant à des demandes urgentes, j'ai réalisé des sujets et des interviews dans le domaine agro-alimentaire, généralement destinés à fournir la presse locale et nationale en images fraîches, tant en photographie qu'en vidéo pour les chaînes de télévision.

En revanche, alors que j'avais cru, au tout début, "profiter" de cette période pour avancer sur mes projets personnels, je n'y ai finalement quasiment pas touché. Tant parce que j'étais totalement intranquille et que je courrais après le travail rémunéré par angoisse de l'incertitude, que parce que je n'arrivais pas à me concentrer sur un travail qui m'apparaissait totalement en dehors de la réalité.

Depuis le premier déconfinement, et à fortiori depuis la mise en place du second, par contre, j'ai repris mon activité de façon tout à fait normal, enchaînant les reportages et les visites régulières de chantiers. 

Pourtant, je remarque quelques différences chez certains de mes clients, qui s'ils n'ont pas limité les demande de reportages, bien au contraire, ont commencé à augmenter pour certains leurs délais de règlement, ce qui me fait penser que le risque économique lié à notre statut n'est pas écarté.

 

Le mot de la fin ?

Après plusieurs années de tergiversation, j'ai adhéré à l'UPP aux premiers jours du premier confinement et j'en suis absolument ravi, tant par le dynamisme des équipes que par la qualité des informations et des conseils prodigués. 

L'impression pour l'ancien photo-reporter que je suis de faire partie, malgré les spécificités du métier et de son indépendance, de faire partie d'une "famille". Merci donc à vous !

 

Retrouver le profil de Michel Blossier dans l'annuaire UPP

Vous pouvez également consulter son profil instagram

 

Crédit photo : Michel Blossier

 

 

Crédit photo : Michel Blossier 

 

 

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.